29 décembre 2008

L'introduction

Chose promise, chose due... voilà l'introduction ! et dans le prochain article, le texte de l'acte 1

« Oh c'est un vieux fantôme qui pleure,
Qui essaye de revenir,
Mais laissez-le s'asseoir dans son fauteuil !

Ses cheveux sont blancs et longs,
Il est vert, il est pourri !
Il est seul depuis longtemps,
Il est normal qu'il se laisse vieillir.

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme
Qui murmure qui fait du bruit,
Mais laissez-le revenir il s'ennuie

Il a perdu... il a perdu... il a perdu...
Il s'est perdu dans le noir abyssal !
Il a perdu l'odeur du jour
Et la lumière des sourires.

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme
Qui murmure qui fait du bruit,
Mais laissez-le revenir il s'ennuie... »

La lumière diminue progressivement sur les musiciens à gauche en scène et vient éclairer un vieux fauteuil à roulettes poussiéreux, couvert de toiles d'araignées qui fait dos au public, à droite de la scène.

Les musiciens sortent de scène discrètement et le piano reste, comme un élément de la chambre à part entière. Le feu crépite doucement dans la cheminée et il fait très sombre dans la pièce.

Comme le fauteuil tourne le dos au public, on a l'impression que la chambre est vide.
Mais soudain, la personne qui était assise dans le grand fauteuil se redresse brutalement, faisant voler autour d'elle de très longs cheveux blancs.


Commentaires sur L'introduction

Nouveau commentaire