Une pièce éphémère

12 janvier 2009

Introduction + Acte 2 - scène 1

Attention !! le nouveau personnage fait ici son apparition ! :)

La scène reste vide un moment, seule la tortue est présente dans la pièce.
Les musiciens sont toujours en scène. Ils regardent la tortue et sifflotent comme pour faire passer le temps.
La jeune fille entre à gauche (lumière poursuite sur elle).
Elle est très jolie. Pas très grande, elle a l'air d'avoir une vingtaine d'années. Elle a de longs cheveux noirs, des joues roses et un air de femme-enfant.
Dès qu'elle entre les musiciens commencent à jouer. Elle tourne et danse en regardant ce qui l'entoure.

« Adela, dans ses jupes de reine,
Adela a caché tous les trésors de l'été,
Les sentiers boueux
et l'ombre chaude,

Adela, de longs cheveux d'ébène,
Adela aime parler au vent,
Et l'a rivière l'a emmenée
Lui a donné ces perles roses
qu'Adela aime tant !

Adela, dans sa main une pierre,
Adela...
Mais toi, toi tu es sirène
Et tes yeux gris bercent
le ressac des marées.

Adela, dans ses jupes de reine,
Adela... »

La chanson est interrompue brutalement par Adela elle-même

- Oh ! Une tortue ! Ca alors !


09 janvier 2009

Acte 1 - scène 2

Noir sur le fantôme et Fugace, lumière sur les musiciens.
Ils jouent le thème du vieux fantôme.
Tout à coup, on entend le son d'une voiture qui s'approche progressivement, qui ralentit et s'arrête. Bruit de portière que l'on ouvre et que l'on claque.
La lumière revient sur la scène.
Le fantôme s'approche de la fenêtre en fond de scène et semble regarder à l'extérieur, au pied du château.

- Quelqu'un vient ! Je t'assure Fugace ! Il y a une voiture qui est arrêtée juste en dessous. Tu n'as rien entendu ? Tu es vraiment sourde comme un pot ma pauvre !... Qui c'est ? mais je ne sais pas enfin ! ça fait 150 ans qu'on n'a pas reçu une seule visite. (il se tourne vers les musiciens qui ont continué à jouer) Oh vous ça suffit comme ça hein ! (les musiciens arrêtent brutalement et le fantôme retourne à sa fenêtre)
Attends Fugace ! Mais oui je regarde !... je vois... une... c'est une jeune fille ! (il se tourne vers le public) Et une belle en plus !
Elle... qu'est-ce qu'elle fait ? (il se penche davantage) Elle a les clés Fugace ! Elle rentre ! Elle entre dans mon château ! Elle va venir ici...

Il revient au centre de la pièce avec un air catastrophé et paniqué.

- Elle va venir ici ! Mais c'est... c'est... c'est terrible ! Il ne faut surtout pas qu'elle me voit dans cet état ! (Il se regarde) Tu aurais pu me dire que je me laissais aller Fugace ! Si on ne peut même pas compter sur ses amis pour qu'ils vous remettent dans le droit chemin !
Mon Dieu ! Je dois être tout rabougri ! Tout sale !

Il s'adresse au public

- Comment vous me trouvez ? Est-ce que je suis beau (grand sourire édenté) ? Non ? Bon il faut que je fasse quelque chose ! (Il se sent sous les bras et tourne la tête d'un air dégoûté) Il faut vraiment que je fasse quelque chose ! Oh la la !

Il court et sort pas la porte à droite de la scène. Puis il entrouvre la porte, passe la tête et s'adresse au public

- Je me demande comment elle s'appelle !

29 décembre 2008

Acte 1 - scène 1

Acte 1 - scène 1

- Ooouuuuuuuhhhhhhhhoooouuuuuhhhh !

Silence

- Ooouuuuuuuhhhhhhhhoooouuuuuhhhh ! J'en ai asseeeeez !
Fugace, tu as encore triché ! Je t'ai vue !

Silence

- Ne mens pas, tu as caché un as dans ta carapace !

Le fauteuil s'écarte pour se placer de profil, dévoilant une petite table haute de jeu, sur laquelle on voit des cartes à jouer et une grosse tortue de terre.
Le vieux fantôme est assis dans le fauteuil et il tend un doigt accusateur vers la tortue


- De toute façon, tu triches toujours ! Et ne me mors pas le doigt comme la dernière fois ! J'ai mis au moins une semaine à récupérer mon pouce... (Aparté public) il avait roulé sous l'armoire !

Il s'approche de la tortue

- Tu es vraiment mauvaise joueuse ! Tu mériterais que j'arrête de te consacrer tout mon temps... Tiens pour la peine, tu vas rester toute seule et tu vas réfléchir à ce que tu viens de faire !

Il fait rouler son fauteuil jusqu'au piano où il égrène quelques notes d'un air boudeur (Thème musical du vieux fantôme). Eclairage uniquement sur lui. Il lève la tête, parcourt son univers confiné du regard, regarde la tortue puis se tourne vers le public.

- Je me sens tellement seul, si vous saviez ! Je ne vais quand même pas me couper de ma seule amie non ? Elle n'est pas très bavarde, mais au moins elle est là... avec moi !

Il tourne la tête vers la tortue et semble l'écouter comme si elle disait quelque chose.
Il soupire et fronce les sourcils.


- Mais non, fugace, je ne parle pas tout seul ! Tu vois bien qu'il y a des enfants qui nous écoutent... (pause) Comment ça, tu ne les vois pas ? Tu dis vraiment n'importe quoi ma pauvre ! Ils vont bien se moquer de toi car ils entendent tout ce que tu dis, figure-toi !

Il se tourne vers le public.

- Dites-lui que vous entendez ses bêtises vous aussi ! Vous l'entendez n'est-ce pas ? (pause) Vous l'entendez qui vous parle ? Non ???

Il se frotte les oreilles et un bout en tombe par terre.

- Aaaahhhhh Crotte ! (Il se met la main devant la bouche) Pardon ! Ne répétez pas ça, hein! (Il ramasse son bout d'oreille et le regarde d'un air pensif)
Je crois que mes oreilles entendent de drôles de choses ! Ca doit être la vieillesse ! Ca fait 150 ans que je suis là tout seul vous savez ! Mais, moi j'entends très bien Fugace !
Elle a une petite voix, toute petite voix de souris !
Tenez, écoutez bien ! Je suis sûr que vous pouvez l'entendre vous-aussi si vous écoutez bien !

Il fait le silence dans la salle.

- Chut, chut... écoutez la souris !! (Il applaudit d'un air ravi) J'adore quand elle fait la souris !! Fugace : ...

Silence... On entend rien...

- Vous avez entendu ? (pause) Non ??? On recommence !

Silence...Puis petit « Iiiirrrkk » de souris (sample ordi)

- Aaaahhhhh ! Vous voyez bien que j'avais raison ! Mais il faut bien écouter pour entendre les choses. Par exemple, c'est pareil pour les arbres ! et puis pour les cailloux aussi ! Vous écouterez bien tranquillement chez vous et vous me direz ce que vous avez pu entendre !
(Il s'arrête un peu perdu) Bon je ne sais plus où j'en étais, moi ! (pause)
Ahhh oui, je sais ! Fugace avait triché !

Regard accusateur vers la tortue pendant un long moment.

- Bon allez ! c'est oublié ! On ne va pas continuer à se faire la tête comme ca, pendant toute notre éternité hein !

Il revient vers la tortue, la prend dans ses bras et lui fait un gros bisou sur la tête.

- Je t'aime ma Fugace !

L'introduction

Chose promise, chose due... voilà l'introduction ! et dans le prochain article, le texte de l'acte 1

« Oh c'est un vieux fantôme qui pleure,
Qui essaye de revenir,
Mais laissez-le s'asseoir dans son fauteuil !

Ses cheveux sont blancs et longs,
Il est vert, il est pourri !
Il est seul depuis longtemps,
Il est normal qu'il se laisse vieillir.

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme
Qui murmure qui fait du bruit,
Mais laissez-le revenir il s'ennuie

Il a perdu... il a perdu... il a perdu...
Il s'est perdu dans le noir abyssal !
Il a perdu l'odeur du jour
Et la lumière des sourires.

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme
Qui murmure qui fait du bruit,
Mais laissez-le revenir il s'ennuie... »

La lumière diminue progressivement sur les musiciens à gauche en scène et vient éclairer un vieux fauteuil à roulettes poussiéreux, couvert de toiles d'araignées qui fait dos au public, à droite de la scène.

Les musiciens sortent de scène discrètement et le piano reste, comme un élément de la chambre à part entière. Le feu crépite doucement dans la cheminée et il fait très sombre dans la pièce.

Comme le fauteuil tourne le dos au public, on a l'impression que la chambre est vide.
Mais soudain, la personne qui était assise dans le grand fauteuil se redresse brutalement, faisant voler autour d'elle de très longs cheveux blancs.

25 décembre 2008

Poussière et Hurlements !

Hier j'ai écris tout le premier acte mais surtout j'ai trouvé le titre : Poussière et Hurlements !
Vous en pensez quoi ?

A travers la pièce, je veux créer un dialogue et une interaction avec les enfants !
Je pense qu'à cet âge, c'est souvent leur premier rapport avec le théâtre... et on ne peut pas penser une pièce pour enfant comme une pièce pour adulte (avec un spectateur passif qui est là juste pour regarder et écouter).
D'expérience quand je vois ma fille de six ans, je sais que son niveau d'attention est très volatile... donc ma règle va être d'accrocher les petits spectateurs avec des moments drôles, des moments où on leur demande de participer, de la musique et des surprises...

Je vous mets très vite le texte du premier acte à dispo !

23 décembre 2008

Le démarrage

nng_images

Premiers moments musicaux encore en suspens... qui amènent à la premiere scène !

Le cadre tout d'abord :
Un vieux château perdu dans la lande... une pièce sombre et froide
Fermez les yeux, dans une ambiance très burtonnienne (comme dirait un de mes amis)...
Vous voilà dans la demeure du vieux fantôme.

Première scène :
Un vieux fauteuil poussiéreux qui tourne le dos au public.
Tout est calme, la pièce à l'air complètement vide.
Soudain, la personne qui est assise se redresse et on aperçoit de longs cheveux blancs...

L'idée

ptit_fantome

Ca fait longtemps que je cherche à concilier les univers et les images qui me trottent dans la tête !
Des idées j'en ai à la pelle, mais j'ai surtout envie, enfin, d'avancer et de réaliser quelque chose !

J'ai rejoué une de mes premières chansons, que j'ai laissée dormir longtemps, il n'y a pas si longtemps :
Le Vieux Fantôme

Voilà le texte
"Oh c'est un vieux fantôme qui pleure qui essaye de revenir, mais laissez-le s'asseoir dans son fauteuil!
Ses cheveux sont blancs et longs. Il est vert, il est pourri !
Il est seul depuis longtemps, il est normal qu'il se laisse vieillir.

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme qui murmure qui fait du bruit
Mais laissez-le revenir il s'ennuie

Il a perdu, il a perdu, il a perdu...
Il s'est perdu dans le noir abyssal
Il a perdu l'image du jour et la lumière des sourires

Mais ce n'est qu'un vieux fantôme qui murmure qui fait du bruit
Mais laissez-le revenir il s'ennuie"

L'idée de la pièce est née, dans une brève illumination samedi : la chanson sera le départ de la pièce !
Tout en découlera et je vais ainsi pouvoir méler musique, théâtre et conte pour enfants !




Copyright : texte Valentine GARAND
Image : Blog de Manu !